26 juillet 2007

Harry Potter and the Deathly Hallows (JK Rowling)

Le livre qui aura fait couler tant d'encre et fait travailler tant de cerveaux sur sites et fora (tel celui de La Pensine que je recommande chaudement pour la qualité de ses réflexions). Bref, j'ai fini ce livre hier, ou ce matin.

Alors attention, futurs lecteurs du tome 7 des aventures d'Harry Potter ! Ce message gâchera votre prochaine lecture si vous le lisez.

UKAdultDeathlyHallows

Avis :

Tout simplement magnifique. Une fin assez inattendue (comme tout le monde parlait d’une hécatombe) et originale dans le sens où il n'y a pas de véritable climax. En tout cas, je n'en ai pas senti. Mais magnifique. De toutes celles qu'on avait imaginées, celle-ci est de loin la plus belle. Le triomphe de l’amour, de l’amitié, de la confiance, par dessus tout. Et presque toutes les questions qui trouvent des réponses.

Par dessus tout, l’histoire de Snape. Ce sombre professeur aigri et crule, qui a pourtant trompé Voldemort (et une bonne partie des lecteurs !) pendant tout ce temps. A cause d’un amour perdu. C’est ce que m’a le plus marqué. On avait raison de croire Severus Snape du côté de la lumière. Il ne l’a jamais quitté du moment où il a compris que les Ténèbres ne lui rapporterait pas son amour perdu, et pire qu’ils l’ont tuée. Mais cette révélation est amenée de façon magistrale car tout au long du tome, on se demande qui est vraiment Snape. Et parfois, même, on ne croit plus à sa possible rédemption.

L’écriture de Rowling, son sens du détail, de l’indice laissé partout et quelquefois trouvé, des questions qui trouvent leurs réponses des milliers de pages plus tard, tout était magnifique dans ce livre. J’ai pleuré comme jamais je n’ai pu le faire en lisant les lignes où Harry avance, consciemment, vers sa mort, faisant le sacrifice de sa vie car il sait qu’il le doit, ramenant ses parents, Sirius et Remus à lui pour un court moment, prenant courage en eux. C’était au-delà de la beauté.

Quant à l'épilogue si dénigré, il m'a plu. Pourquoi ne pourrait-on pas finir sur une note joyeuse et paisible ? Une phrase comme celle qu'Harry prononce à la fin du dernier chapitre ("I've had enough trouble for a lifetime") me semble bien plus stéréotypée et vide que la dernière phrase du livre ("All was well"). Par contre, il est vrai que Rowling a laissé beaucoup de destins sans réponses. Que devient Luna par exemple ? Que deviennent Seamus, Dean, Lee ? Que deviennent les parents Malefoy ? Etc. Mais elle avait dit elle-même que la fin serait très libre. De quoi donner beaucoup d'idées aux auteurs de fanfictions !

All is well, donc. On peut, sans mentir, dire que ce tome n'a pas déçu les espoirs qu'on avait placé en lui.

Posté par Crokme à 21:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Harry Potter and the Deathly Hallows (JK Rowling)

    Tout à fait d'accord avec toi pour Snape, et j'ai ressenti la même chose dans ce tome-ci pour Dumbledore. Mon affection pour eux en ressort grandie...
    La marche à la mort m'a moi aussi fait verser toutes les larmes de mon corps, comme aussi la mort de Dobby et de Fred... D'autres passages m'ont serré le coeur, mais pas autant que ceux-là.
    Finir sur une note paisible, ce n'est pas vraiment ça qui me gêne dans l'épilogue, c'est le fait que justement j'aurais presque préféré que tout ça soit laissé à la guise de nos imaginations, parce que ça n'apporte rien de plus et ça fait bien trop plan-plan, convenu...
    Enfin chacun son avis, hin?!
    Bizzz, à+

    Posté par Tortoise, 03 août 2007 à 13:58 | | Répondre
Nouveau commentaire