02 février 2008

La douce empoisonneuse (A. Paasilinna)

Résumé

Une maisonnette rouge flanquée d’un petit sauna en bois gris, non loin d’Helsinki. Linnea, la douce veuve du colonel Ravaska, mène une existence paisible à soigner ses violettes et son chat. Pourtant chaque mois, le jour où elle touche sa pension, un trio maudit, conduit par son neveu, s’invite sous son toit pour la détrousser. Lorsque ses visiteurs ne se contentent plus de sa maigre retraite et exigent un testament à leur avantage, c’en est trop. Elle est résolue à en finir. Comprenez : à se suicider. Mais, surprise, concocter un poison mortel se révèle une activité beaucoup plus passionnante que tricoter. Et les noirs desseins de Linnea, par une suite précipitée d’évènements cocasses, se retournent en sa faveur, tandis que ses ennemis…

51Z0V500BXL__SS500_

Avis

Une vieille dame très digne et tranquille, candidate au suicide... Il suffit de lire la quatrième de couverture pour se laisser tenter. Très drôle, très bien écrit (ou plutôt traduit, je ne lis pas encore le finnois). Une lecture agréable et rapide qui laisse le sourire aux lèvres et donne envie de lire du Paasilinna, apparemment génie du comique de situation - ce qui ne surprend pas. Une réserve à émettre cependant : tout le monde n'apprécie pas son humour, un peu noir et un peu grinçant...

Posté par Crokme à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur La douce empoisonneuse (A. Paasilinna)

    un peu beaucoup grinçant

    J'ai lu le Lièvre de Vatanen y a pas longtemps et j'ai trouvé ça crispant...

    Posté par Tortoise, 05 février 2008 à 18:31 | | Répondre
  • ah...

    Tu me le conseilles quand même, vu que j'ai adoré celui-là, ou tu penses que c'est complètement différent ?

    Posté par crock, 05 février 2008 à 22:26 | | Répondre
  • sans aucun rapport mais...

    ...je t'ai tagué ! Un petit tour sur mon blog pour en savoir plus...

    Posté par martlet, 12 février 2008 à 20:32 | | Répondre
  • j'ai vu...

    Je répondrai bientôt, promis !

    Posté par crock, 07 mars 2008 à 16:23 | | Répondre
Nouveau commentaire