30 juillet 2007

La vierge en bleu (T. Chevalier)

Résumé :

Récemment arrivée des Etats-Unis avec son mari, Ella Turner a du mal à trouver sa place dans cette bourgade de province du sud-ouest de la France. S’y sentant seule et indésirable, elle entreprend des recherches sur ses ancêtres protestants qui eurent à fuir les persécutions. Elle est alors loin d’imaginer que cette quête va bouleverser sa vie. Quatre siècles plus tôt, en pleine guerre de religion, Isabelle du Moulin, surnommée " La Rousse " en raison de sa flamboyante chevelure, risque un procès en sorcellerie pour le culte qu’elle voue à la Vierge Marie. Cependant, l’enfant qu’elle porte ne lui laisse d’autre choix que d’entrer dans l’intolérante famille des Tournier qui a embrassé la Réforme. Séparées par des générations mais unies par un mystérieux héritage, Ella et Isabelle vont renouer les fils du temps à deux voix.

la_vierge_en_bleu

Avis :

L’intrigue est passionnante, bien menée et sans la prétention et l’érudition que l’on pouvait craindre de la part d’un écrivain américain qui s’est documenté sur l’histoire de France (comme certains...), elle nous emmène faire un voyage merveilleux entre Sud de la France et Suisse, entre notre monde contemporain et le seizième siècle d'une campagne française. Le dénouement, cependant, à la limite du surnaturel, ne m'a pas semblé à la hauteur du roman.

Extraits :

Je contemplais le ciel, d’un bleu délavé par un soleil de fin septembre. Le Tarn était encore d’une douce tiédeur. J’étais allongée sur le dos, mes bras se mouvaient sur les côtés, ma poitrine était plate, mes cheveux flottaient au gré de la rivière, telles des feuilles autour de mon visage. Je baissai les yeux, mon ventre commençait tout juste à s’arrondir au-dessus de l’eau. J’enserrai ce renflement entre mes paumes.

*****

Isabelle s’agenouille à la croisée des chemins. Elle a trois options : elle peut aller de l’avant, elle peut revenir en arrière, elle peut rester là où elle est.

- Aidez-moi, Sainte Mère, aidez-moi, prie-t-elle. Guidez mon choix.

Une lumière bleue l’enveloppe, lui accordant un bref réconfort. [...]

Jacob parvient à la croisée des chemins, il trouve sa mère à genoux, nimbée de bleu. Elle ne le voit pas. Il la contemple un moment, ses yeux se moirent de bleu. Alors il regarde autour de lui et s’engage sur la route menant vers l’ouest.

Posté par Crokme à 19:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur La vierge en bleu (T. Chevalier)

    Ca a l'air bien! Je connais déjà bien Tracy Chevalier, elle a un très bon style et ses livres sont toujours passionnants...
    Je ne peux que te conseiller sa jeune fille à la perle et sa dame à la licorne, sit tu ne connais pas encore!

    Posté par Tortoise, 03 août 2007 à 13:54 | | Répondre
  • si !

    Je connais déjà ! J'ai découvert Tracy Chevalier avec la jeune fille à la perle, puis j'ai dévoré la dame à la licorne, et ensuite Le récital des anges (dont je trouve le titre anglais - Falling Angels - bien plus approprié au livre)
    Bref, j'adore l'auteur, je trouve qu'elle écrit vraiment bien, sans mettre en avant l'érudition qu'elle doit avoir pour écrire sur les sujets historiques qu'elle choisit. C'est simple et naturel : on sent qu'elle connaît beaucoup de choses mais ça ne nous tombe pas sur la figure, genre "tiens ! je t'épate là, pauvre lecteur ignare !", ce n'est pas le but.

    Posté par crock, 03 août 2007 à 17:14 | | Répondre
Nouveau commentaire